Webcams et vidéo de sexe

Webcams

Seize pour cent des jeunes Français avouent avoir eu des relations sexuelles virtuelles, et un sur dix déclare avoir réalisé une sex tape. Ce ne sont là que deux des séquelles les plus surprenantes d’un examen de la façon dont l’innovation modifie les propensions suggestives des Français.

Qu’il s’agisse de téléphones portables, de PC ou de webcams, la nouvelle innovation a de toute évidence un effet significatif sur le comportement sexuel des Français, en particulier le plus jeune, comme l’indique une autre étude intitulée “Sexe 2.0”, livrée mercredi.

Dans l’un des chiffres les plus marquants de l’enquête Ifop, un jeune français de moins de 25 ans sur dix avoue avoir réalisé une sex tape avec son complice et 40 % se disent séduits par cette idée.

Webcams et REALLIFECAM

Une autre conséquence de l’étude propose que les Français profitent de leur PC et de leur poste de travail avec 16% des jeunes déclarant avoir apprécié le sexe virtuel avec d’autres au moyen de webcams, contre seulement 9% quatre ans auparavant.

Néanmoins, en ce qui concerne la population dans l’ensemble, seuls 8% ont eu des relations sexuelles virtuelles, suggérant que les jeunes sont plus à l’aise avec l’innovation que les âges plus expérimentés.

Clarifiant le dessin de la webcam, un représentant de l’Ifop a déclaré : « L’espace virtuel offert par Internet est un endroit optimal pour réaliser les rêves que nous ne pouvons pas remarquer ou trouver dans toute réalité.

Clarifiant l’ascension dans le sexe virtuel, François Kraus, directeur des études au bureau de l’arpentage a déclaré: “Les rêves sexuels d’une nature voyeuriste ou exhibe sont partagés par de nombreux Français, mais sont parfois accomplis en réalité.”

“De nouvelles avancées nous permettent de remarquer ou de participer d’autant plus efficacement à des manifestations de grand public ou de voyeurisme”, a-t-il déclaré.

Webcams et CAMSODA

La réalité que le web peut offrir sans nom et un éventail de complices plus étendu que ce que vous allez probablement découvrir dans un bar, implique que la quantité de Français participant à une coexistence sexuelle virtuelle ne fera qu’augmenter à l’avenir, ont révélé les créateurs de l’enquête à TF1. LA TÉLÉ.

Les téléphones portables semblent également avoir exhorté les jeunes Français à faire preuve de retenue, entre 25 et 35% ayant joué avec le “sexting”, où des photos ou des enregistrements proches sont échangés par téléphone portable.

Une autre mesure intrigante lancée par l’enquête révèle qu’environ 33% des Français (31%) avouent être stimulés par la perspective de regarder les autres avoir des relations sexuelles. En tout cas, seulement un dixième de ce nombre (3%), avoue l’avoir fait.

Latest posts by voyeur (see all)